Un (tout petit) peu de maths Part.2 – WUS#7

Bonjour à tous ! Il est temps de se remettre en selle pour la deuxième partie de notre introduction aux mathématiques utiles pour la physique. Au programme aujourd’hui : la dérivation !

J’avoue que je voulais aussi caser l’intégration, les équations, et les nombres complexes, mais ça commençait à faire un peu long, donc je préfère faire plusieurs billets digestes qu’un gros pavé infinissable.

Plutôt que de dire « la dérivée c’est ceci » et « l’intégrale c’est cela » on va d’abord essayer  de mettre en évidence la nécessité ou plutôt l’utilité de créer des quantités mathématiques décrivant notamment la variation (ce qui va donner la dérivée) et la somme (ce qui va donner l’intégrale).

Gottfried_Wilhelm_von_Leibniz copie

Lire la suite

Les effets thermoélectriques – WUS#6

Cette semaine, on va parler de thermoélectricité. La thermoélectricité est un phénomène physique intéressant, qui consiste en la conversion directe d’énergie thermique, autrement appelée chaleur, en électricité, et inversement. Outre l’effet Peltier, qui est le plus connu des effets thermoélectriques, ce phénomène se manifeste aussi à travers deux autres phénomènes : l’effet Seebeck, l’effet « inverse » de l’effet Peltier, et l’effet Thomson. On peut s’en douter, le phénomène de thermoélectricité n’apparaît pas dans tout type de matériaux (et heureusement d’ailleurs !). Mais il présente beaucoup d’applications !

Assez de suspense, partons maintenant à la découverte de ce phénomène découvert dans la première moitié du XIXème siècle et qui a connu un regain d’intérêt il y a de cela une soixantaine d’années avec le développement des matériaux semi-conducteurs.

Lire la suite

L’IRM, ou comment la physique quantique sauve des vies tous les jours – WUS#5

A quoi sert la physique quantique ? Je veux dire, au-delà du côté modélisation de l’infiniment petit (qui est très sympa mais peut parfois paraître abstrait), quelles sont les utilisations de la physique quantique dans notre vie de tous les jours ? Dans le top des réponses qu’on entend souvent, il y a par exemple : le laser, le GPS, les LED, les panneaux photovoltaïques, les téléphones portables.

Tout cela est vrai (et on y reviendra sûrement !) mais vous me voyez venir, je vais ici parler d’un autre exemple d’utilisation de la mécanique quantique : la résonance magnétique nucléaire. Car il faut le noter : la physique quantique sauve des vies tous les jours.

Lire la suite

Les satellites géostationnaires – WUS#4

Pour ce premier billet du mois de février, on va prendre un peu de hauteur, direction l’espace ! En introduction d’une série de billets sur la fusée Ariane (Ariane 5 en est à son 70ème lancement réussi consécutif !), on va s’intéresser aujourd’hui au lancement d’un satellite géostationnaire.

Un satellite désigne tout objet en orbite autour d’un autre objet plus grand que lui. Cette notion intervient notamment dans deux domaines :

  • l’astronomie, qui est la science qui cherche à observer les astres. Dans ce cadre, on parle de satellites naturels, par exemple la Lune par rapport à la Terre ou Titan par rapport à Saturne ;
  • l’astronautique, qui est l’ensemble des sciences et techniques qui visent à envoyer des objets fabriqués par l’homme dans l’espace. Dans ce cadre, on parle de satellites artificiels, et c’est à eux qu’on va s’intéresser. Le premier satellite artificiel envoyé par l’homme dans l’espace est Spoutnik 1 (1957). Pour l’anecdote, le premier satellite français a été envoyé en 1965 et s’appelle Astérix ! Il a depuis été rejoint par Idéfix, par Toutatis !

AsterixSatelliteBNF.png

Lire la suite