Mon stage à la NASA ! – WUS#31

Je suis en stage au Jet Propulsion Laboratory (JPL), c’est-à-dire un centre de la NASA en Californie. Aujourd’hui, je vais vous parler de ce stage, comment je l’ai obtenu, et ce que j’y fais ! On parlera du JPL, mais pas énormément puisque j’y consacrerai un billet entier plus tard (une fois que j’aurais visité tout le labo !). Je travaille dans le cadre de la mission Rosetta, que vous connaissez sûrement : j’étudie la comète « Tchoury » pour 67P/Churyumov-Gerassimenko, Damien avait écrit un billet à ce sujet il y a un peu plus d’un an. Mais alors comment étudier une comète ? C’est ce qu’on va voir ! Spoiler : je n’ai pas encore croisé d’extra-terrestre.

20170426_162928

Lire la suite

Les équations de Maxwell – WUS#30

Vous avez déjà entendu parler des équations de Maxwell ? Ces quatre équations qui régissent tout l’électromagnétisme ? Elles permettent de comprendre le comportement de la lumière, mais aussi de créer des moteurs, de décrire le courant électrique, et j’en passe ! Aujourd’hui on va voir la tête de ces équations, et essayer de comprendre avec les mains ce qu’elles signifient. Car les équations parlent !

image216

Lire la suite

Un peu de simulation numérique – WUS#29

Bonjour à tous ! Après trois petites semaines de pause, Watts Up Science reprend du service :). Cette semaine, on va s’intéresser à un outil très utilisé en physique comme en ingénierie : la simulation numérique. Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ? Comment ça marche et pourquoi l’utilise-t-on ? C’est à toutes questions que l’on va essayer de répondre dans ce billet !

onera_m6_pressure_3.PNG
Simulation d’un écoulement transsonique autour d’une aile Onera M6. La pression est représentée sur cette figure (échelle en Pascal). Un écoulement transsonique correspond à un écoulement où le nombre de Mach est supérieur à 1 dans certaines régions (la vitesse de l’écoulement autour de l’aile est alors supérieure à la vitesse locale du son) et où le nombre de Mach est inférieur à 1 dans certaines autres régions (la vitesse est inférieure à la vitesse du son). Un tel écoulement présente ce qu’on appelle une onde de choc, qui engendre une forte augmentation de la pression de l’écoulement. En l’occurrence, pour cette aile, il s’agit d’une onde de choc de type \lambda, représentée sur cette figure en pointillé.

Lire la suite