Pieter Zeeman

Zeeman_b

Le 25 mai 1865 naît Pieter Zeeman, à Zonnemaire, un petit village de Hollande. Le bonhomme n’était pas mauvais en physique : à 18 ans, Pieter, a observé par sa fenêtre une aurore boréale. Il en a fait un beau dessin et en a fourni une explication, qui a été publiée dans la revue Nature sous le titre « the careful observations of Professor Zeeman from his observatory in Zonnemaire ». Sympa d’être reconnu professeur par Nature, à 18 ans.

Il est devenu l’assistant de Hendrik Lorentz (celui qui allait donner son nom au changement de référentiel relativiste dit transformation de Lorentz) avant même de finir sa thèse sur l’effet Kerr (qui décrit les changements des propriétés de la lumière lorsqu’elle est réfléchie par une surface magnétique).

Plus tard, en 1896, la petite histoire raconte que, désobéissant aux ordres de ses supérieurs, il utilisa le matériel de son laboratoire pour étudier la séparation des raies spectrales par un champ magnétique important (c’est ce qu’on appelle l’effet Zeeman). Deux conséquences : 1. il s’est fait virer 2. il a eu le prix Nobel. Bon en réalité on n’est pas sûr qu’il se soit fait virer, mais par contre on est sûr qu’il a eu le prix Nobel de physique, en 1902, avec Lorentz, qui a fourni une explication en trois jours sur les observations de Zeeman se basant sur sa théorie du rayonnement électromagnétique.

Bon à part ça Zeeman était plutôt cool, il s’intéressait beaucoup à la littérature et au théâtre, il invitait souvent ses collègues et ses élèves chez lui pour un petit dîner, précédé de la déclamation d’un texte qu’il avait appris par cœur.